';

Disciplines

TOUTES LES DANSES ENSEIGNÉES
Les disciplines enseignées
Présentation des différentes disciplines que nous proposons

Nous vous proposons actuellement des cours de Salsa cubaine, Bachata et Kizomba et ce, toujours dans la bonne humeur ! Tous nos cours ont lieu à Saint-Brevin-les-Pins, à l’Espace Boby Lapointe et à la Salle de l’Estuaire (Mindin). Nous vous présenterons par la suite diverses danses suivant les motivations et envies de chacun, pour tous les goûts.

LES DANSES

LA SALSA CUBAINE

La salsa (mot espagnol qui signifie « sauce » et, au sens figuré, charme, piquant) désigne à la fois un genre musical et une danse ayant des racines cubaines. Cette musique  au tempo vif est popularisée dans le monde entier.

La salsa est une danse improvisée qui respecte des pas de base, qui se danse généralement à deux, où le garçon guide la fille.

Il n’y a pas de jeux de jambes. Le couple se déplace essentiellement en décrivant des cercles successifs. C’est avant tout une danse de la rue.

On peut la pratiquer seul ou à plusieurs : en ligne (comparsa, salsa suelta), à plusieurs couples (rueda de casino), ou encore un leader et deux partenaires (plus rarement deux leaders et une partenaire).

La rueda de casino, une variante de ce style, consiste en des rondes (rueda) de couples où un meneur (la madre) annonce les passes à venir. Tous les danseurs effectuent ces passes en même temps, de sorte que les danseurs changent fréquemment de partenaire.

LA BACHATA

Dansée principalement en position ouverte ou semi ouverte, c’est une des danses les plus simples à apprendre, beaucoup plus simple que la salsa mais aussi plus sensuelle.

Le mouvement de la bachata est simple. C’est une série de pas « marchés » qui produit un mouvement d’avant en arrière, ou d’un côté à l’autre. Le caractère de la danse est obtenu par un mouvement sensuel du corps et de la hanche qui garde une similitude avec certaines danses africaines.

LA KIZOMBA

La kizomba se caractérise par sa lenteur et sa position fermée.

Le buste demeure fixe et néanmoins souple, tandis que le bas du corps est beaucoup plus énergique. En règle générale, l’espace dans lequel se meut le couple est réduit à son strict minimum et les mouvements, bien qu’élaborés, sont économisés.

Bien qu’originaire d’Angola, la kizomba s’est développée dans l’ensemble des pays d’Afrique lusophones (Guinée-Bissau, Cap-Vert, Mozambique, Sao Tomé, etc.).